Disque "Habits du dimanche"






On a beaucoup dansé en Wallonie, comme en témoignent les nombreux manuscrits visiblement dédiés à cet usage.
En ouvrir un, c'est un peu entrer dans l'univers d'un musicien ; on y trouve les airs qui sont passés à portée de ses oreilles, des mélodies qu'il a jouées, entendues ou inventées.
Les musiques voyagent, des hommes les ont attrapées, notées au vol.
Ces musiques ont continué leur chemin : on les a retrouvées pour certaines au moment des collectages, jouées par des anciens, transmises de bouche à oreille.
Souvent ce sont des violonistes qui ont écrit ces carnets, mais ces airs ont été interprétés par différentes formules instrumentales au fil du temps : violon, clarinette et contrebasse au début du 20ème siècle dans les fêtes de village, en quatuor de cuivres - piston, bugle trombone et tuba, au son de l'accordéon d'Elisabeth Melchior, sous l'archet d'Henri Schmitz ou au " violon à busette " par Constant Charneux.
A notre tour passeurs de mélodies, nous vous les servons avec violon, accordéon, bouzouki et un soupçon de clarinette.
Ces musiques portent en elles la danse, la joie de vivre des fêtes populaires.
Les voici apprêtées, elles se sont faites belles dans leurs habits du dimanche.



Pour le commander, visitez le site www.bemolvpc.com



  • 1 - Maclotte de Steinbach & Café Concerto
  • 2 - Pas de Tez
  • 3 - Contredanse n°11 & l'Attente
  • 4 - Jardin d'amour & Marée Doudoue
  • 5 - Polka
  • 6 - Merri Kate & La pleine lune
  • 7 - Menuet de l'Hermite & Menuet n°4
  • 8 - Contredanses n°54 & n°12
  • 9 - Valse
  • 10 - Vieille Matelotte
  • 11 - Anglaise & sa Suite
  • 12 - Air


"D'excellents musiciens français qui s'intéressent à la musique wallonne et lui donnent une nouvelle vigueur, de nouveaux habits, cela fait énormément plaisir.
En effet, à côté de Marinette Bonnert (accordéon diatonique), c'est Gabriel Lenoir (violon) et Julien Biget (bouzouki) qui redécouvrent les manuscrits Jamin, Houssa et autres.
Deux paires de contredanses se voient appliquer un traitement radicalement différent par le violon : délicates pour les unes, énergiques voire mordantes pour les autres. Une polka se met soudain à sonner est-européen. Des airs à priori répétitifs deviennent intéressants par le choix des accords et le dialogue des instruments. La prédominance du violon convient bien sûr à ces manuscrits de violoneux que trop peu de musiciens essaient de sortir de l'oubli."


Le Canard Folk - Janvier 2011




"Julien Biget, guitariste avec Sylvie Berger, mélodéoniste émérite, est ici au bouzouki. Gabriel Lenoir, bien connu autour de Lille ou entre autres avec Benoit Guerbigny, garde le violon. Quant à Marinette Bonnert, elle défend toujours avec enthousiasme (et son diatonique) le répertoire wallon. C'est précisément ce qui fait le coeur de ce CD plaisant, qui glisse sur les pas et les danses avec sérénité et entrain. Maclottes et autres contredanses, valses et polkas se répondent, se surprennent. Le jeu est dynamique et simple, pas percutant mais plein d'allant, avec un goût communicatif pour les beaux phrasés. Certes, l'acoustique a du bon !"


Claude Ribouillaud - Trad Magazine n°136, Mars-Avril 2011