Disque "Germaine"






« Qui est Germaine ? Pourquoi Germaine ?
C’est d’abord Germaine de Joseph Colombo, valse musette des années 30. C’est cette mélodie qui nous a donné envie d’enregistrer à nouveau. On a tout de suite décidé d’en faire le titre du disque. On se demande depuis qui est cette Germaine qui a inspiré cette si jolie valse à Colombo. En tous cas, Germaine, elle a dû en faire tourner des cœurs… C’est devenu presque un fantasme.

Germaine, c’est aussi l’évocation d’un temps passé, pas si lointain, mais qu’on n’a pas connu. On ne ressent donc aucune nostalgie à son évocation. Pourtant la musique que l’on joue, que l’on compose, tire une partie de ses racines dans ce temps qu’on n’a pas connu. Germaine c’était mon arrière grand-mère, une sacrée peste, que j’ai connu petit. Germaine c’est tout simplement joli. Un peu désuet mais finalement joli. C’est féminin ! Pour autant c’est pas notre muse… on la connaît même pas. Peut-être que la Germaine de Colombo c’était mon arrière grand-mère. Merde. Germaine, on peut l’imaginer comme on veut, mais une chose est sûre, c’est que Germaine danse ! Avec Germaine, c’est une nouvelle occasion de partager avec vous notre musique, une musique où l’on espère que vous vous reconnaîtrez parce que, quelque part, on a tous une Germaine. »



Pour le commander, visitez le site www.bemolvpc.com



  • 1 - Scottish - Les Beaux Jours (G. Lenoir)
  • 2 - Cercles - C'est l'aventure (B. Macke) / Feu d'Artifice (G. Lenoir) / C'est la Fête (B. Macke)
  • 3 - Mazurka - Nuit (B. Macke)
  • 4 - Polka van Hever (trad)
  • 5 - Mazurka van Hofstade (trad)
  • 6 - Pieternelle (trad)
  • 7-8 - Bourrées d'Auvergne - En Vrille (G; Lenoir) / Brindezingue (B. Macke)
  • 9 - Chapeloises - Sans Souci (G. Lenoir) / Feuilles d'Automne (A. Tanghe)
    / L'Equilibriste (G. Lenoir)
  • 10 - Scottish - Framat (A. Tanghe)
  • 11 - Russische Polka (trad)
  • 12 - Wals van Kortenberg (trad)
  • 13 - Bourrées 2 temps - Ca m'ressemble (B. Macke) / P.H. Bourrée (B. Macke)
  • 14 - Valse - Germaine (J. Colombo)



"Pour ce troisième album, Shillelagh a concocté un subtil mélange de danses de bal courantes (scottish, chapeloise, bourrée etc.) et de danses de Flandre. L'enregistrement en public permet de sentir l'énergie des danseurs qui se mêle à l'énergie de la musique. Shillelagh nous transporte dans l'ambiance conviviale et festive qu'ils créent le temps d'un bal. Le son est celui d'un groupe accompli, qui joue pour le plaisir des oreilles et des jambes. Pour Germaine, ils ont six invités qui donnent notamment une couleur particulière à la Pieternelle, danse de Flandre de plus en plus dansée. Germaine, c'est le nom de la magnifique valse musette des années 1930 de Joseph Colombo qui termine ce CD. Gabriel Lenoir (violon), Benjamin Macke (accordéon diatonique) et Aurélien Tanghe (guitare) allient à merveille qualité musicale et dynamique pour la danse. Comme il est écrit dans le livret : "Ce disque est bien le fruit d'une complicité de plusieurs années entre les danseurs et nous.""


Julie Coclet - Trad Magazine n°127, septembre/octobre 2009



"Le trio du Nord de la France nous gratifie d'un nouvel opus bien à la hauteur de sa réputation et de celle de ses membres. Gabriel Lenoir (violon), Benjamin Macke (accordéon diatonique), Aurélien Tanghe (guitare) et quelques invités (basse, trombone, sax, cornemuse) ont enregistré en public fin de l'année dernière ce Germaine, du nom d'une valse musette des années 30. Le répertoire consiste principalement en des compositions "trad" (au sens de "modernes") du groupe, telle la superbe scottish "Les Beaux Jours", et en plusieurs airs traditionnels flamands qui reçoivent une touche particulière. La "Polka van Hever" prend ainsi des accents est-européens, la "Mazurka van Hofstade" se déroule délicatement, et la "Russische Polka" sonne volontairement désuet. Shillelagh démontre ainsi magistralement sa versatilité."


Le Canard Folk - septembre 2009 -

"J'étais passé à côté du premier opus de ce groupe du Nord, leur second album ne m'avait pas entièrement convaincu (un son un peu trop " bal folk " à mon goût), mais " Germaine " vient rattraper tout cela.
Il s'agit toujours de musique à danser, des Flandres françaises et d'ailleurs, et le trio est le même que sur l'opus précédent : Gabriel Lenoir au violon, Benjamin Macke au diato et Aurélien Tanghe à la guitare, mais leur son s'est considérablement affiné ainsi que leur cadence. Ceci n'a d'ailleurs rien d'étonnant lorsque l'on a eu le plaisir d'écouter tout ce qu'ils ont pu enregistrer entre temps dans différentes formations comme j'ai eu le plaisir de vous le relater.
Le violon a un beau swing, avec des techniques empruntant parfois à celles des violoneux du Massif central. Il s'entend parfaitement avec le diato qui, tour à tour prend la mélodie, la double avec le violon ou fait dans l'accompagnement.
Tout cela épaulé par une guitare efficace...
Je ne sais pas comment cela passe sur une scène de bal mais cela me semble tout à fait propre à vous mettre des fourmis dans les jambes et puisque je vous parle ici du CD, donc d'abord de musique à écouter (sauf pour ceux qui dansent dans leur salon ou leur cuisine en écoutant leur chaîne...), c'est un vrai plaisir à déguster du début à la fin.
Comme le précédent, l'album a été enregistré en live, ce qui explique sans doute cette belle cadence, mais la prise de son est excellente et nul brouhaha ne trouble l'écoute : une qualité quasi studio, la pêche en plus... Le répertoire alterne traditionnels flamands et compositions mais, contrairement au précédent, celles-ci sont signées des membres du trio, à la seule exception de la valse de J. Colombo qui donne son titre à l'album (1). Notons enfin la présence de quelques invités (de marque...) sur la dernière plage dont une cornemuse qui intervient également sur une autre danse et une belle présentation graphique de l'ensemble, notamment les photos noir et blanc de José Kahan."


Jean-Luc Matte - Infomumuses n°16